VERS LES PAGES DES ANNEES :
2011-12  2013  2014  2015  2016  2017

Lisez l'article :
Carnet de voyage dans les étoiles - Portrait de Michel par Carine Souplet

© Aquarellia 2011-2017 - webmaster

Dernières publications

Ciel et Espace 555 sept-oct 2017- en kiosque   A commander chez magazine.astrosurf.com   A commander chez magazine.astrosurf.com   A commander chez www.skyandtelescope.com   astronomie magazine

Observations du 5 septembre 2017, étoiles et comète

Tout d'abord deux étoiles ont exceptionnellement un comportement très exotique, situées toutes les deux dans le cygne il s'agit de Khi et SS. Si vous êtes fan de ce genre d'étoile cataclysmique n'hésitez pas à en estimer l'éclat, je suis certain qu'on en reparlera.


Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Ensuite c'est vers 3h30TU du matin que j'ai observé la comète du moment, elle ne promet pas de feu d'artifice, magn +10.0 CD 2-3 Diam 3'40" et elle ne répond pas franchement au filtre Lumicon. Peut-être qu'elle se fera plus belle dans un mois?


Cliquez sur l'image pour l'agrandir

La dernière observation a été celle du Soleil, avec les lunettes pour l'éclipse achetées au Mont Mégantic on voyait très bien et sans grossissement plusieurs taches en ligne sur le disque solaire.


Cliquez sur l'image pour l'agrandir

L'intérieur est en lumière blanche et la couronne en H alpha.
Source d'une bonne tempête solaire la tache AR2673 est très active.
Voilà une bonne série d'observations, ça me manquait après la parenthèse de l'éclipse... mais quelle parenthèse!


Le 6 septembre c'est un fait, la tache AR2673 explose, sa déflagration est très importante de classe X9, et comme d'habitude elle provoque une rupture des communications en onde courte sur la partie éclairée de notre planète.


Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Voici un croquis réalisé après la première explosion, à l'observation les zones actives, très brillantes évoluaient en quelques minutes seulement. On va recevoir de belles images d'aurores polaires.

Flyby de l'astéroïde 3122 Florence

Les media pour vendre en faisant peur aux ménagères ont beaucoup parlé de cet astéroïde.
Du coté scientifique de la force, il était bien placé pour l'observer.


Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Cette nuit avec un grossissement de 120x j'arrivais facilement et en temps réel à en détecter le mouvement. En ajoutant les occultations d'étoiles par astéroïdes et les observations directes, Florence est le numéro 22 observé depuis 2015.

Le 21 août c'est en amérique que la Lune avait rendez-vous avec le Soleil


Cliquez sur l'image pour en savoir plus! Cliquez !!


Les Perséïdes vues du Mont-Mégantic au Québec

L'Astrolab dans le parc national du Mont Mégantic vaut vraiment la peine d'être visité!
Nous étions sur place juste à temps pour observer l'essaim des Perseïdes avec "Le festival des Perséïdes" une des activités annuelles disponibles dans ce monde fascinant au cœur de la Réserve internationale de ciel étoilé.


Petit zoom ? cliquez sur l'image!

Avec mes petits-enfants, nous avons compté plus de 14 Perseides en une heure, parfois très brillantes et souvent très rapide ...

Observation à Montréal chez mon ami André et sa blonde Johanne

Juste avant la période de l'éclipse aux USA, je voulais visiter mes amis du Québec, nous y avions été si gentiment conviés !
Nous avons été reçu comme des rois dans sa jolie maison de l’île Perrot. Son jardin est orné d’un kiosque, d’une balancelle, d’une piscine mais surtout d’une coupole superbement équipée.


Petit zoom ? cliquez sur l'image!

Sa spécialité est le croquis journalier du soleil en H alpha, n’hésitez pas à lui rendre visite sur sa collection de disques solaires ce n’est pas dispendieux.

Le 13 juillet Vénus avait rendez-vous avec les Hyades
C'est vers quatre heures du matin que Vénus brillait juste au-dessus de la tête du Taureau, dont fait partie l’amas ouvert des Hyades.
J’ai voulu croquer un ou deux paysages pour l’avant plan tout en profitant d’une faible aurore colorée. Le ciel était limpide et la température agréable, plus de 23°C.
Avec de la bonne volonté on discerne la couleur rouge orangé d’Aldébaran, alpha Tau, qui est l’étoile la plus brillante.
La première aquarelle a été faite sur les bords du lac de Saint Laurent-du-Verdon. Vénus et Aldébaran se reflètent seuls dans les eaux presque immobiles du lac.


La seconde aquarelle a été réalisée en bordure d’un champ où paissent quelques ânes. En arrière plan on voit – un peu trop à mon goût – les lumières du village d’Artignosc. A cinq heures du matin il y a encore de la vie, l’auberge reste ouverte toute la nuit pour permettre d’étancher les soifs des locaux par de grandes rasades d’un pastis bien provençal.


Voir l'aquarelle dans le magazine Ciel et Espace 555 sept-oct 2017- en kiosque

La saison 2017 des animations astronomiques bat son plein.
Après la première à Régusse (l'image est tout en dessous). Voici des souvenirs de quelques promenades astronomiques dans la région. Cette fois nous combinons rencontres astronomiques et tourisme.

Astro-Club de France 2017
Du 24 au 26 juillet nous avons campé dans un endroit béni des dieux anti-edf. La mairie de Clamensane avait éteint les luminaires du petit village pourtant à 5 km du camping qui lui avait transformé ses lampadaires avec des petites lampes rouges!


Ci après une aquarelle du village de Clamensane depuis la rivière qui borde le camping.



CosMons 2017
Le 15 juillet comme toutes les années, nous avons passé un très bon moment sur la place du village éteinte par la municipalité pour l'occasion. Les copains étaient là et le public omniprésent!




Calerne 2017 - La nuit des coupoles ouvertes
Le 1er juillet comme tous les deux ans, nous sommes montés sur le plateau de Calerne.
L'animation avait été relayée par les réseaux un peu trop peu sociaux, ce qui fait que près de 7000 visiteurs se sont répartis dans les queues d'attente des divers instruments. Bref, trop.




Les trois vues ont été réalisées sur place avec du pigment aquarelle et du café, celle du milieu n'ayant été réalisée qu'avec encre et café.



Observatoire SIRENE - Festival du Soleil
Le 25 juin 2017 c'était la journée Pierre Bourges, à cette occasion l'observatoire de SIRENE était ouvert au public.
C'est un site très étrange et extraordinaire. Il vaut plus d'une visite L'Observatoire SIRENE. Cet observatoire est situé à 1100 mètres au sommet d'une petite montagne du Vaucluse, c'est un ancien site de lancement de missile, je ne sais pas vous mais moi je lui préfère son utilisation actuelle!
Il y a beaucoup d'abris et de coupoles, ils sont utilisés soit en visuel lors de son belles nuits soit par des propriétaires à distance (en remote) ce sont celles qui sont visibles en arrière plan de mon croquis. Un gros télescope de 25 pieds sur berceau est ouvert à f20, génial pour le planétaire, son axe optique sort par l'axe horaire ce qui permet à l'observateur d'avoir une position idéale, le top pour dessiner, par contre, bonjour la collimation!


Il y avait une jolie protubérance beaucoup imagée en cette période d'accalmie, ça change! Des collègues au Canada et à Hawaii l'ont croquée ce qui nous a fait une couverture mondiale.
Au retour nous avons pris une petite restauration dans un village bien sympathique, Simiane-la-Rotonde.




Quelle nuit, le 17 juin à Flayosc avec l'association Cassini 83
J'ai eu beaucoup de travail cette belle nuit, un travail astronomique.
En attendant la nuit il y avait la "fête des musiques" dans les rues du village.


Après cet intermède musical, nous avons retrouvé les amis sur le terrain dit du Michelage, on a pu, par exemple, admirer la SuperNova dans NGC 6946, toujours fringante, c'était dans le SC 10" d'Yvan


Le 20 mai, observation publique à Régusse.
Pour permettre d’admirer le ciel, la Mairie de Régusse avait fait passer un arrêté municipal pour l’extinction des lumières publiques autour de la colline au sommet de laquelle se situe le parvis et la jolie Chapelle St Jean. C'est là que la soirée astronomie s'est déroulée, sous un beau ciel noir. Bravo à la mairie pour cette occultation.


Le programme de cette nuit a été le suivant:
- 22h00 Début des observations : la planète Jupiter avec ses bandes et ses satellites, et le passage de l’ombre de Ganymède devant la planète.
- 23h03 Un des clous de la soirée, après Jupiter, a été l’observation programmée d’un objet étonnant, mais étais-ce un OVNI ?
- Observation de la comète Johnson, très particulière, le second clou de la soirée. - Observation d’étoiles multiples, d’étoiles doubles colorées, de galaxies et d’amas globulaires.
- Toute la nuit utilisation de chaises longues disposées en cercle en guise de planétarium naturel, explication des constellations, comment savoir où nous sommes sur terre et un peu de mythologie avec les 12 travaux d’Hercule, particularité de certaines étoiles étonnantes visibles à l’œil nu.

Nous avons utilisé plusieurs lunettes et télescopes, quelques astronomes amateurs nous ont aussi rejoints avec leur matériel. (Merci à vous Jackie, Yvan, André, Michel et Stéphan pour votre aide.)
Nous avons reçu une cinquantaine d’amoureux de l’environnement nocturne, tous très respectueux du site et de l’ambiance. Les étuis rouges prévus pour occulter les lampes de poches trop blanches n'ont pas été nécessaires tant l'obscurité a été respectée.

Le 15 mai, une comète et une supernova.

En cette belle nuit du 15 au 16 mai 2017 j’ai pris mon matériel pour estimer la supernova qui s’est éclairée violement dans la galaxie dite « des feux d’artifices » soit NGC 6946. Mais avant que la galaxie se soit suffisamment élevée au-dessus de l’horizon j’en ai profité pour croquer la comète C/2015 V2 Johnson.


Depuis la fin novembre 2016 c’est la 6ème fois que je la dessine. Il va sans dire qu'elle est plutôt lente. Cette nuit elle montre toujours le même aspect mais elle est nettement plus proche.

Ce matin, juste après la découverte, j'ai pu pointer ma lunette de 6" à f8 vers cette galaxie et sans voir la galaxie, à cause de la lumière d’une lune encore fort grosse, j'estimais sa magnitude à +13.0. Cette nuit avec mon Dobson de 12" j’en estime la magnitude à +12.7.


Pour un zoom sur l'image, cliquez!

Je n'ai pu résister à l'occasion de faire une aquarelle représentant la session.


Pour un zoom sur l'image, cliquez!

Marathon cométaire du 23 avril.

Ce matin 23/4 dès 4h00 en heure locale, je suis allé seul sur le terrain de "Notre Dame la Brune", pendant 1h30 j'ai chassé les mêmes comètes que celles du 4 avril dernier.
Voici ma composition, je n'ai plus pu observer Lovejoy.


Pour un zoom sur l'image, cliquez!

Et voici l’aquarelle souvenir, prise de vue juste en fin de session, à l'aube, on aperçoit une belle grosse étoile filante de la famille des Lyrides.


Pour un zoom sur l'image, cliquez!

Ce bolide provient de cailloux laissés par une autre comète, il s'agit de la comète C/1861 G1 (Thatcher)
Sa magnitude dépassait celle de Vénus, probablement autour de -6, il s'agit donc d'un bolide.

L'astéroïde 2014 JO25.

Le 20 avril, tôt le matin, après un passage des nuages, j'ai vu le «fameux» astéroïde 2014 JO25. J'ai esquissé rapidement sa position sur le fond d'étoiles, mais l'aube approchait trop vite, je n'ai rien pu faire de très comme représentation.
Donc,...
Le soir suivant, toujours le 20 avril, j'ai voulu faire autrement, j'ai passé 40 minutes à l'oculaire, indiquant chaque fois avec le plus de précision possible la position de l'astéroïde.
Voici le résultat; j'ai représenté un point toutes les 4 minutes exactement.


Pour un zoom sur l'image, cliquez!

C'est le 18eme astéroïde que je suis depuis les 3 ans de mon installation près du Verdon. Ce qui est intéressant c'est surtout la vitesse de déplacement de ce caillou. Sa magnitude à mi chemin des étoiles 11.2 et 11.8 donne +11.5, très bof, il y a une bonne dizaine d'astéroïdes plus lumineux dans le ciel pour l'instant. La galaxie NGC 4570 est bien visible ainsi que sa forme allongée, c'est pour celà que j'ai centré le croquis ainsi.

Après avoir numérisé ceci, j'ai fait un autre travail, sans changer quoi que ce soit sur l'esquisse d'origine, croyez-moi, je ne triche pas, j'ai poussé tous les points représentant l'astéroïde les uns à coté des autres ... et surprise ! On voit des détails ... on pourrait presque deviner la rotation du caillou.


EVIDEMENT que ces détails ne sont pas réels (nèh !) Mais le résultat est quand même assez hilarant, non ?
Si vous voulez voir et comparer avec la réalité, c'est par ici : Images d'ARECIBO
Ce qu'on voit dans mon croquis c'est juste mon manque de précision lors du dessin d'un point sur ma feuille, c'est fait dans le froid et dans le noir!
PS: Ah oui dites, s'il vous plait... ne partagez pas cette image en disant que je peux voir directement des détails d'astéroïde, je passerais pour un autre !

La région du cratère Archimède.

Ce petit matin du 17 avril j'avais un programme assez chargé.
2 comètes, 3 variables cataclysmiques et une nova. En fin de session, au moment où les lueurs de l'aurore pointent à l'horizon, la demi Lune était encore accessible.


Pour un zoom sur l'image, cliquez!

Le cratère Archimède et ses deux voisins étaient assez bien placés, Le golfe de la Putréfaction, quel drôle de nom, bordait la scène.
L'éclairage de cette zone n'est dans cette direction que lors des matinées, c'était donc le bon moment. Les croquis et photos prises sous cette lunaison ne sont pas aussi communs que lors des soirées.

Marathon cométaire du début avril.

Une grande première pour moi: 4 comètes en 1 heure!
Ce matin 4/4 je suis allé sur le terrain avec 2 de mes petits-enfants, Zélie 8ans et Pibo 12ans, ils sont venus avec moi à 4h00, heure locale pendant les 2 heures de cette matinée cométaire. Le mistral souffle encore un peu, cela signifie une température assez basse +2°C mais un ciel très propre.
Voici ma composition de 4 comètes, pour comparer j'ai réalisé le tout avec le même matériel.


Pour un zoom sur l'image, cliquez!

Voici l’aquarelle souvenir où on voit nos deux petits astronomes : Zélie derrière un binoculaire Vixen de 126mm ouvert à 5 et Pibo à genoux derrière un réflecteur de 114mm ouvert à 4.4, c’est le matériel idéal pour chasser ce type d’astre.


Pour un zoom sur l'image, cliquez!

La comète représentée dans l'aquarelle est C/2017 E4 la 6ème découverte par Terry Lovejoy.


Pour un zoom sur l'image, cliquez!

Et ci-dessus C/2017 E4 (Lovejoy) représentée avec 3 grossissements.

PS: Je viens de recevoir un message disant que la comète à atteint la magnitude inespérée de +6.3, c'est bien ce que m'a écrit,... devinez qui ?
Terry Lovejoy ... j'en étais tout drôle ...
son message était agrémenté d'une photo de sa comète prise avec un grand angle à partir de son jardin!

Mercure le 28 mars.

J'ai dirigé ma lunette de 152mm pour la première fois vers Mercure.
J'ai donc pu observer Mercure qui n'a pourtant qu'un diamètre apparent de 6,8". J'ai quand même observé durant plus d'une heure pour saisir à l'oculaire des images pas trop turbulentes. J'ai essayé plein de combinaisons de filtres et d'oculaires pour finir par réaliser ce premier pastel. Mon choix final a été l'utilisation de grossissements allant de 240x à 480X via un oculaire TéléVue de 2.5mm et du zoom TéléVue de 3 à 6mm plus un filtre #12 jaune.


Pour un zoom sur l'image, cliquez!

Le lendemain j'ai eu la surprise de retrouver sur ALPO-J mon croquis à coté d'une photo prise trois heures avant moi à l'aide d'un C14 et de 91000 photos issues de trois vidéos. A coté de cette photo réalisée par Mr Rudolf A. Hillebrecht en Allemagne, il a eu la bonne idée de glisser une image de la position théorique de Mercure issue de WinJupos.
Sans vouloir minimiser la très belle prouesse photographique de Mr R.A. Hillebrecht, nous, les observateurs visuels avons encore de belles choses à réaliser !

L'évolution des phases de Vénus du 4 janvier au 19 mars.

Voici une compilation de quelques-uns des croquis réalisés au pastel de Vénus ainsi que les détails observés durant cette période.



Pour un zoom sur l'image, cliquez!

Légende :
1 Zone polaire sud blanche et brillante
2 Zones atmosphériques sombres
3 Limbe brillant
4 Terminateur foncé, tout le long
5 Cuspide nord
6 Cuspide sud
7 Grande surface brillante (nord).
8 La fameuse et hypothétique "Lumière cendrée vénusienne"
9 La dite lumière cendrée, ici très diffuse
10 Elongation polaires, diffusion supérieure aux 180° de la dichotomie le long des deux pôles.

Le 30 janvier Jupiter au petit matin.

J'aime bien me lever tôt, et je ne pouvais laisser passer un si beau ciel.
J'ai dirigé ma lunette vers la planète dieu et ses satellites.


Pour un zoom sur la planète, cliquez sur l'image!

Le 21 janvier les cornes de Vénus.

C'est bien connu, de Vénus on ne voit que ses phases, quoi que...
C'est en plein jour que je voulais essayer une combinaison particulière pour notre voisine.
Pour le moment elle est fort bien placée dans le ciel de l'après-midi sa dichotomie est nette.
Notez que le ciel n'était pas particulièrement transparent mais à l'oculaire la planète se comportait bien. J'avais déjà essayé plein de filtres à propos de Vénus mais aucun ne me donnait satisfaction. Le fameux 47 violet foncé ne me permet d'ailleurs pas de deviner un quelconque détail atmosphérique dans Vénus, Tipota ! Ça doit être ma vue car les visions du soleil dans les raies H et K du Calcium me laissent également toujours sur ma faim, c'est certain que je n'ai pas les yeux rouges.... mais quand même!
Bref, j'ai donc inventé un montage particulier en vissant ensemble deux filtres colorés, le 80A et le 25A, un bleu et un rouge tous deux de la marque Meade. L'oculaire zoom de Nagler 3-6mm est bien plus long, mais ça rentre.


Zoom ? cliquez sur l'image!

Et là j'ai vraiment eu l'impression de deviner plus de détails, comme par exemple :
- L’albédo maximum est perçu au niveau du limbe et tout le long de celui-ci.
- La cuspide sud Est brillante et arrondie. (1) Vous connaissiez ce phénomène, Les Cusps en anglais ?
- La zone polaire Sud est relativement foncée. (2)
- Une longue bande sombre reste parallèle au terminateur avec une petite protubérance polaire qui se dirige vers la gauche de l’image en s’atténuant. Est-ce le contraste d’une vague de gravité atmosphérique ? (3)
- Le terminateur est plus sombre que la sphère. (4)
- Une bande sombre part du Sud en direction du limbe à l’équateur en s’atténuant. (5)
- La cuspide Nord est un peu plus brillante que la Sud et également arrondie. La zone polaire Nord est un peu plus brillante que la Sud. (6)

VOIR LA SUITE :
Année 2012    Année 2013    Année 2014    Année 2015    Année 2016    Année 2017