VERS LES PAGES DES ANNEES :
2011-12  13  14  15  16  17   18

Lisez l'article :
Carnet de voyage dans les étoiles - Portrait de Michel par Carine Souplet

© Aquarellia 2011-2017 - webmaster

Nos dernières publications

A commander directement         A commander chez magazine.astrosurf.com   A commander chez magazine.astrosurf.com   AAVSO SOLAR   A commander chez magazine.astrosurf.com   Astronomical Meteor Society nr61 - nov 2017   Ciel et Espace 555 sept-oct 2017   Sky and Telescope June 2016       

Un bolide en région PACA

Le dernier bolide a éclairé le ciel de mon observatoire le 5 septembre à 5h41 locale, mais à cause de cette heure matinale, nous n’avons été que trois à en avoir posté l’observation. Evidement, à partir d’un aussi petit nombre de recensements, aucune triangulation ne sera possible.
Celui-ci fait partie des anthéliaques, comme tous les météores qui viennent d'une position opposée au soleil.


Cliquez sur l'image pour l'agrandir.

Partager en introduisant les caractéristiques au niveau de la base de données de l’IMO est très séduisant. Cette banque de données permet de retrouver les éventuelles autres observations de ce même météore.
N’hésitez donc jamais à poster sur le site de l’IMO toute observation de ce type, surtout si la magnitude dépasse celle de Vénus (*).

(*) Un bolide, ou boule de feu, est un météore dont la magnitude visuelle est plus brillante ou comparable à celle de la planète Vénus (mag. -4). Dans ce cas, et si les observateurs sont suffisamment nombreux, une triangulation permettra éventuellement d’en retrouver des morceaux au sol, ceux-ci seront appelés météorites.

Voir l'article complet dans le magazine AstroSurf Magazine 95 de novembre-décembre 2018

For English in AMS, clic here

For English in CN, clic here

Selfie avec Uranus

L’article de Christophe Pellier à propos d’Uranus et de Neptune dans le numéro 94 de Septembre-Octobre 2018 m’a donné envie de faire un selfie aquarellé avec Uranus en arrière plan.
En bas à gauche d’Uranus, on aperçoit son satellite naturel « Titania ».


Cliquez sur l'image pour l'agrandir.

L’aquarelle d’Uranus a été réalisée le 23 août 2018, vers 4h35 temps local, en utilisant un télescope de type Dall Kirkham d’un diamètre de 10" ouvert à f10 et un oculaire Télévue de 5mm, ce qui permet un grossissement résultant de 500x.

Le disque relativement important d’Uranus pour ce grossissement montrait deux zones. Sur le croquis original j’ai écrit : « la première zone montre une couleur vert émeraude mélangée avec un peu de bleu de cobalt et la seconde apparaît d’un subtil jaune de Naples comme délavé avec du céruléen ». En utilisant la roue chromatique à l’atelier, j’ai inversé les couleurs définies à l’oculaire ainsi que leurs valeurs, l’inversion après digitalisation m’a donné fidèlement et directement l’impression que j’avais à l’oculaire.
J’en ai profité pour tirer le portrait à sa planète sœur, plus éloignée et plus petite. Neptune ne m’a laissé découvrir qu’une couleur à mi-chemin entre du bleu de cobalt et de l’ultramarine. Seul son satellite Triton était visible. Un fin liseré plus clair était discernable autour de la planète.


Cliquez sur l'image pour l'agrandir.

Voir l'article complet dans le magazine AstroSurf Magazine 95 de novembre-décembre 2018

For English in CN, clic here

Les Perséides 2018

Observation réalisée en première partie de nuit du 13 au 14 août, la seconde partie était couverte. Cet essaim bien connu des astronomes et des estivants n'a pas été très prolifique cette année, j'ai parcontre pu compter pas mal d'étoiles filantes brillantes, de magnitude -3 à -5.


Cliquez sur l'aquarelle pour l'agrandir.

In AMS, clic here

For English in CN, clic here

Eclipse totale de lune 2018 - 27 Juillet 2018

Dans l’odeur des champs de lavandes fraîchement coupés, sur le bord du plateau de Valensole, nous surplombons les toitures du village de Saint Croix qui borde le lac du même nom. C’est un point de vue célèbre dans la région, déjà utilisé lors de notre observation des Lyrides (voir numéro 93 d’AstroSurf).
Nous n’avons pas encore bien compris comment, mais le bouche à oreille a fait son travail, et c’est une bonne centaine de personnes qui nous a rejoints pour observer cette Lune étrangement soustraite aux lueurs solaires. Il y avait des nuages, beaucoup trop pour tenter une quelconque observation précise. Pourtant, à l’oeil nu, entre les couches vaporeuses, la lumière qui a traversé notre atmosphère nous revenait magnifiquement de la Lune.


Cliquez sur l'image pour l'agrandir.

J’avais prévu un petit exercice pour le public : sur une feuille sur laquelle j’avais imprimé l’échelle de Danjon, j’ai demandé aux volontaires de donner leur impression personnelle en indiquant leur prénom et la valeur à partir de cette échelle. Cette observation, extrêmement facile à réaliser, était demandée par des scientifiques américains, cette fois un peu frustrés d’éclipse, chacun son tour.


Cliquez sur l'image pour l'agrandir.

Voir l'article complet dans le magazine AstroSurf Magazine 94 de septembre-octobre 2018

For English in CN, clic here

Souvenir de Clamensane 2018

C'est encore avec l'Astro Club de France (l'ACF) que nous avons passé les plus belles nuits noires de ce début d'été. Quel beau site!
Nous y sommes arrivés directement en provenance de Mons par la route Napoléon. Après mon exposé sur l'aquarelle astro, donné dans la salle communale, on m'avait demandé de peindre en public, avec une bonne dizaine de spectateurs dans mon dos je devais ne pas trop me planter, dites moi ce que vous en pensez, voici le résultat:


Cliquez sur l'image pour l'agrandir.

C'est la mise en place. A gauche j'ai ébauché l'Obsession de 640mm (c'est le diamètre pas la focale Shocked ) de Jean-Bernard. Pfiouuu les détails des DSO incroyable, M51 les détails dans les bras, les dentelles alors là on est presque en 3D... on a réussi à discerner les fameux piliers de la création, bon assez difficile quand même mais bon avec un SQM relevé par Philippe de 21,98 ça en arrachait!

For English in CN, clic here

Trois groupes de taches sur le soleil - 20 Juin 2018

Pour la section solaire de l'AAVSO, j'essaie d'avoir une estimation du nombre de Wolf par jour.
Aujourd'hui (20 juin 2018 - 7h45 UTC) le nombre de taches a été une bonne surprise, 18 taches réparties en 3 groupes différents. Donc un nombre estimé de Wolf de 48, c'est une grande première pour cette année de soleil calme.


Cliquez sur l'image pour l'agrandir.

Tous les groupes sont très proches de l'équateur solaire, ce qui signifie que ces taches appartiennent au cycle précédent. Seules deux petites taches étaient actives en début d'année et hors de la zone tropicale, ils étaient les premières taches du nouveau cycle.
L'esquisse intérieure a été réalisée avec un filtre objectif sur un réfracteur de 102mm à f10, les protubérances ont été dessinées en H alpha avec la plus petite Lunt (35mm).
Tout a été fait avec un crayon HB et une estompe sur du papier blanc.

Voir le bulletin mensuel complet : AAVSO SOLAR

For English in CN, clic here

Une nova particulièrement explosive

Le 29 avril en milieu d'après-midi je reçois une alerte du fameux CBAT le "bureau central des télégrammes astronomiques" en provenance de l'IAU (l'Union Astronomique Internationale).
Une étoile connue sous le joli nom de V0392 Per serait en éruption.
La météo pour tenter de voir la cible est disons, ... carrément moche. Pourtant MeteoBlue prévoit une toute petite fenêtre, une heure à peine et évidement je m'y engouffre.
Mon estimation visuelle juste entre les deux étoiles repères sur le croquis était de +6.2 alors que cette étoile varie d'habitude entre 14.1 et 16.9. soit une augmentation de lumière de 4000X ! Cette étoile se situe à 12'000 anlu de notre système solaire. Une explosion d'une telle puissance est une première dans les anales de l'astronomie.


Cliquez sur l'image pour l'agrandir.

Après les 30 minutes nécessaires à l'estimation de la magnitude et la réalisation de ce croquis, je referme l'abri sous un ciel déjà complètement couvert. Comme quoi, la météo devient pas mal précise malgré la tournure climatique ambiante.
Le 5 mai vers 19h52 UTC soit 22h locale un second trou dans la couche nuageuse m'a permi d'en estimer la magnitude à 8.9. Elle a donc fortement perdu de son intensité et très rapidement.
Ce qui est un peu rigolo, lors du pointage du champ quelques feuilles de mon laurier m'en perturbaient l'estimation, j'ai donc rapidement pris au lasso la branche récalcitrante, ça aide les films de cowboy!

For English in CN, clic here

L'essaim des Lyrides 2018

La nuit du 22 au 23 avril, l’essaim historique des Lyrides était actif.
La nuit est bien noire sur le plateau de Valensole.
Mais,…
Mais pour une aquarelle colorée, j’aime ajouter quelques lueurs qui bien que souvent trop intrusives donnent plus de vie au tableau. J’ai donc choisi ce site, un peu ébloui par les lumières des humains pourtant fort endormis. Sans ces lumières j’aurais pu dénombrer plus d’étoiles filantes mais le calcul du ZHR (Taux Horaire Zénithal en anglais), tient compte de cet aléa, grâce à la notion de magnitude visuelle limite.


Cliquez sur l'image pour l'agrandir.

Nous sommes 27 observateurs répartis autour de notre planète à avoir partagé nos observations sur le site de l’IMO (International Meteor Organisation), pour un total de 879 étoiles filantes détectées.
Basé sur nos observations, un ordinateur calcule la densité de particules météoriques par milliard de kilomètres cube. Le décompte au maximum d’activité a donné une densité de 24 grains de poussière pour un cube de 1000 kilomètres de coté.

Voir l'article complet dans le magazine AstroSurf Magazine 93 de juillet-août 2018

For English in CN, clic here

Une belle étoile filante

Cette nuit du 9 avril à 21h28 précise (TL), alors que je montrais quelques splendeurs célestes à nos hôtes, j'ai pu observer un superbe mini-bolide rouge orangé et fort lent. Etant comme toujours très méticuleux, j'ai réalisé un rapide croquis de sa position par rapport aux étoiles, avec l'heure, la durée et d'autres caractéristiques pour mon rapport à l'IMO. Avec une magnitude estimée à -4, il ne s'agit pas vraiment encore d'un bolide. Le lendemain matin j'ai réalisé cette aquarelle à partir du croquis d'origine.


Cliquez sur l'image pour l'agrandir.

C'est toujours un beau spectacle.

Vu dans la parution de l'American Meteor Society.

For English in CN, clic here

Un double trou-noir en interaction

Après le blazar, la mini-lentille gravitationnelle c'est maintenant un double trou-noir qui émet dans le visible. J'adore ces objets exotiques qui nous sont dévoilés rapidement via mon association AAVSO (American Association for Variable Stars Observers).


Cliquez sur l'image pour l'agrandir.

Pendant ce type d’explosion, une grande partie du disque d'accrétion du système est précipité dans le trou noir. La contrepartie optique proviendrait d'un jet relativiste, des impulsions de rayons X provenant du disque d’accrétion interne sont ensuite transformées dans des longueurs d'onde visibles. Cette observation et surtout sa contrepartie visible provenant de tels systèmes est rare.
Cet objet montre des variations optiques non périodiques rapides sur une échelle de temps allant de quelques millisecondes à plusieurs dizaines de secondes.
S'il existait un micro-oculaire de quelques dixièmes de micron de focale seulement, et un rayon laser qui annihile la turbulence, on rêve là, voici la vision qu'on aurait de ce double trou noir!

For English in CN, clic here

Une étoile est née dans Ophiuchus

C'est confirmé une Nova est apparue dans cette constellation il y a 3 nuits, le croquis suivant a été dessiné le Pi Day le matin du jour Pi soit le 14 mars ou encore 3/14.


Cliquez sur l'image pour l'agrandir.

Charger la carte ici
Avec l'aimable permission de l'AAVSO.

For English in CN, clic here

Vénus-Mercure conjonction

Au milieu de l'après-midi du 2 mars et malgré beaucoup de turbulence, j'ai pu croquer Vénus. Pour info, en dessin astro, un peu de turbulence est assez facilement compensée par de la patience, mais il en faut beaucoup.
Sa phase était de 97.7%, c'est à dire que l'on voit tout le disque vénutien et aussi que ce disque est relativement petit, Vénus étant plus loin que le Soleil (aujourd'hui à 1.66 UA).
Les informations récentes donnant un regain de contraste dans l'atmosphère de la planète, je voulais tenter l'observation. Et je me suis régalé !
J'ai également essayé Mercure mais avec seulement 5.5" d'arc, juste une petite ombre était visible, ... peut-être visible.
Allez, je la poste quand même, il n'y a pas foule pour imager Mercure chez Alpo alors je m'y colle:

  
Cliquez sur l'image pour l'agrandir.

Voici l'aquarelle de la vue avec un grossissement de 1x, bref la vue à l’œil nu de la conjonction Vénus - Mercure.


Cliquez sur l'image pour l'agrandir.

Un petit chemin tellement bien illuminé...

For English in CN, clic here

Pastel lunaire

Pastel réalisé à l'oculaire de mon réfracteur 6" f8 de Bresser. Oculaire 40mm avec filtre polarisant. Au total un peu moins de 2h de dessin et... 3 minutes de traitement.


Cliquez sur l'image pour l'agrandir.

Croquis réalisé le 20 février de 18h10 à 20h00 TL, il y avait un peu de turbulence mais sans trop d'effet sur l'observation visuelle.

For English in CN, clic here

Mira !

A la lumière de l’étoile Mira, différentes disciplines de l’astronomie d’amateur permettent de suivre son évolution et de mieux appréhender ses caractéristiques :
l’observation visuelle, l’astrophotographie, la spectroscopie, la photométrie, l’astronomie de position, l’histoire de l’astronomie et bien sûr … l’astro-dessin.
Mira, du latin « la Merveilleuse », est l’étoile omicron de la constellation de la Baleine.


Cliquez sur l'image pour en savoir plus! Cliquez PDF(4Mb).

Voir l'article complet dans le magazine AstroSurf Magazine 92 de mai-juin 2018

For English in CN, clic here

AR2699.

Une bonne surprise en cette période de minimum solaire, ce groupe de tache méritait un regard précis.
Le pot pourri :


Quelques croquis choisis:




Cliquez sur l'image du soleil plein pour en voir le zoom.

For English in CN, clic here

SuperNova.

C'est ma sixième supernova, et seulement depuis que j'ai mis mon sac à terre en Provence.
Voici le croquis réalisé le 14 février vers 5h50 LT. La galaxie hôte est NGC 3941.


Elle est assez brillante mais se situant très proche du cœur de la galaxie il faut grossir l'image pour être sûr de soit séparer les deux composants soit au pire, discerner un allongement global du centre. J'ai estimé la magnitude à +11, elle était alors et sans doute, au maximum de son éclat.

For English in CN, clic here

VOIR LA SUITE :
Années : 2012    2013    2014    2015    2016    2017    2018